Présentation du projet Analyse du Travail/apprentissage ARTISTE PEINTRE en 974

ANALYSE DU TRAVAIL/apprentissage D'UN/PLUSIEURS ARTISTE/S PEINTRE/S


L’enjeu de cette recherche est de considérer le travail d'artiste-peintre comme un métier comme un autre, ou presque. Il s'agit d'analyser cette activité professionnelle (pour ceux qui en vivent financièrement) entre généricités et spécificités dans une optique de didactique professionnelle et de conceptualisation dans l'action, tout en faisant appel à certains concepts issus de la psychologie du travail et de l'ergonomie.
Comprendre le fonctionnement du métier d'artiste - peintre permet une lisibilité des situations de peinture, la modélisation de gestes professionnels et d'ouvrir à des perspectives de développement de l'apprentissage de la peinture...


Recherche en cours...
.../...

Voir le protocole de recherche correspondant


Exemple de grille d'analyse du travail d'artiste - peintre


Les questions de départ avant d'entamer la recherche




- L'art analysé comme un travail ? | Cairn.info l'art est-il un travail comme un autre ? - Réponse en ligne l'art est-il un travail comme un autre ? Réponse en pdf


- Le travail artistique : effritement du modèle de l'artiste créateur ? | Cairn.info De l'effritement du modèle de l'artiste créateur ? - Réponse en ligne De l'effritement du modèle de l'artiste créateur ? Réponse en pdf


L'activité artistique est-elle assimilable au travail ?


Lorsque nous parlons d’activité artistique, nous désignons l’activité par laquelle un homme travaille une matière (que ce soit celle des sons, des couleurs, de la pierre ou des mots) pour mettre au jour une forme qui matérialise un projet et une vérité intime. Nous ne confondons nullement l’activité artistique et l’activité de l’artisan, dans la mesure où elles semblent absolument distinctes : alors que l’activité artistique n’est régie par aucune règle transcendante, celle de l’artisan est toute entière déterminée par des normes extérieures, notamment par la finalité utilitaire qui est toujours celle des produits qu’il génère.
Le terme « travail « désigne toute activité exercée en vue d’obtenir un résultat utile, c'est-à-dire servant valablement de moyen à la réalisation d’une fin. Plus spécifiquement, il est l’ensemble des activités accomplies par l’homme pour produire des biens et des services en contrepartie desquels il est rémunéré.
Lorsqu’une chose est assimilable à une autre, cela signifie qu’elle peut à bon droit être considérée comme semblable. Ainsi, lorsque nous assimilons deux choses, cela signifie à proprement parler que nous les rendons « similaires «, à savoir que nous leur découvrons des caractères communs. Deux choses assimilables sont plus identiques que deux choses comparables. Alors que deux choses comparables ont une identité propre, avec des points de comparaisons qui autorisent leur rapprochement, deux choses assimilables sont deux choses que l’on peut confondre l’une avec l’autre, en raison de l’extrême proximité de leurs caractères propres.
Ainsi, en nous demandant si l’activité artistique est assimilable au travail, nous nous demandons en vérité si l’activité artistique est entièrement comparable au travail, de sorte qu’à bon droit nous pouvons affirmer qu’il s’agit en vérité de la même chose. A première vue, il semble bien que l’activité artistique est assimilable au travail, car ces deux activités sont productrices, elles entraînent le passage à l’être d’un quelque chose qui sans elles ne serait jamais advenu. Néanmoins, peut-être existe-t-il des différences de nature et de finalité de ces deux activités qui interdit leur totale assimilation.
La question au centre de notre réflexion sera donc de déterminer si la comparaison de la nature respective de l’activité artistique et du travail autorise une identification de ces deux activités. Aussi bien les beaux-arts ne peuvent pas eux-mêmes concevoir la règle d'après laquelle ils doivent réaliser leur produit. Or puisque sans une règle qui le précède un produit ne peut jamais être dit un produit de l'art, il faut que la nature donne la règle à l'art dans le sujet (et cela par la concorde des facultés de celui-ci); en d'autres termes les beaux-arts ne sont possibles que comme produits du génie. » Néanmoins l'inspiration de l'artiste ne supprime pas toute forme de travail 1. Avant le « il m'en vient encore » de Picasso et de l'artiste inspiré, un dur labeur : l'imitation Picasso ne cessait jamais de peindre. L'inspiration lui aurait été continue. C'est ce que semble connoter cette expression : « il m'en vient encore ». Cependant l'inspiration ne remplace pas le travail préparatoire de tout artiste : le travail des techniques qui passe souvent par l'imitation, la répétition. Ainsi le jeune peintre va plagier les grands artistes que sont Picasso, Léonard de Vinci... Néanmoins l'art n'est pas simple travail d'imitation à partir d'un quelconque modèle, sinon il n'aurait que peu d'intérêt voire pas d'intérêt du tout. Néanmoins l'alliance d'une assimilation progressive et parfois laborieuse des techniques et de l'inspiration est ce qui fait vraiment l'artiste.
Source : http://www.aide-en-philo.com/dissertations/activite-artistique-assimilable-travail-10109.html


L’activité artistique est-il un jeu ou un travail ?


L’art est le domaine de la création. En effet, si l’art est création, il est un domaine privilégié où il ne semble régner aucune des contraintes ordinaires de la technique dans le monde du travail. L’artiste n’a en vue que la création, et jouit de la position du créateur. Il est alors tentant de regarder l’art, sous un angleludique, et de penser que l’art est au fond presque un "jeu", par rapport à une activité dite « sérieuse » qui serait celle du travail proprement dit. Mais est-ce vraiment un jeu ? D’un autre côté, cette opposition reste assez superficielle. L’art est aussi un travail et même un travail difficile, parfois ingrat et qui nécessite un labeur acharné. Y voir seulement un jeu, c’est confondre lelaisser-aller de l’imagination passive de la rêverie avec l’imagination propre à la création artistique. De plus, c’est confondre le plaisir que l’on tire de la contemplation de l’art avec la création artistique, ce qui n’est pas la même chose. On peut se demander alors si l'activité artistique peut être perçu comme un travail ?
L’art, tout comme le jeu, est une activité libre et désintéressée .Ce n’est pas une activité ayant des buts utilitaires. La création artistique a d’abord pour objectif de plaire à l’artiste et au spectateur. L’artiste libère le pouvoir de la création et parvient à manifester dans le domaine de la sensibilité humaine. La puissance d’expression d’une œuvre d’art est essentiellement esthétique. L’art se caractérise par la recherche de la production d’une valeuresthétique. Il est estimé pour sa valeur esthétique. L’art nous procure des oeuvres dont la seule justification est d’abord le plaisir que l’on à les voir, à les écouter, à les lire. L’utilité de l’objet n’est pas son premier motif. C’est la raison pour laquelle on dit de l’art qu’il est dans son principe désintéressé. Le tableau est fait pour être regardé, pas pour servir à quelque chose. L’œuvred’art a aussi pour premier caractère l’originalité, elle est unique, ce qui la différentie par là aussi bien du produit artisanal que de l’objet technique. Dès qu’elle est produite en série, ce n’est plus de l’art, mais un objet technique à vocation décorative par exemple, une aquarelle, même si elle n’est l’œuvre que d’un talent modeste, vaut toujours plus qu’une sérigraphie industrielle. Nousavons l’habitude de dire que l’artiste a pu s’exprimer dans son œuvre, ce qui n’est pas possible dans un simple objet technique. Pourtant, c’est une idée assez moderne que celle d'expression personnelle. Cette idée qu’une personnalité qui s’exprimerait dans une œuvre n’a pas toujours eu cours. En effet, il est frappant de constater qu’un très grand nombre d’oeuvres célèbres de l’antiquité ne sontpas signées. Bien des chefs-d’œuvre de l’art antique en sculpture ou en poésie ne semblent pas exactement l’expression d’un artiste. Mais aujourd’hui, la signature est l'essence de l'art contemporain, l’artiste signe avec fierté tout ce qu’il produit. Cela ne fait pas d’une œuvre un simple produit utilitaire, mais au contraire la distingue. L’identification de l’œuvre d’art ne va donc pas de soi.Par ailleurs, son statut de création désintéressée est aussi remis en cause par l’existence d’un « marché de l’art ». L’œuvre d’art constitue aujourd’hui une valeur d’investissement du capital comme peut l’être l’immobilier, si bien qu’à ce titre, qu’on se demande parfois si cette évaluation économique ne finit pas par prendre le pas sur l’évaluation esthétique.
Si l’activité artistique n’estauthentique que dans la mesure où elle repose sur un effort de création alors il n’y a pas a proprement parlé de règles générales pour réaliser une œuvre et ce n’est qu’ au cours de la création que l’artiste trouve la règle de son œuvre. L’absence de règles a pour conséquences que l’artiste ne peut pas se reposer sur un savoir qui l’aurait reçu au cours d’un apprentissage ou qu’il serait forgé...
Source : http://www.etudier.com/dissertations/l%E2%80%99Activit%C3%A9-Artistique-Est-Il-Un-Jeu-Ou/15801.html



déroulement général de recherche


- pré-enquête d'amorçage (filmages/autoconfrontations/entretiens) et documentation sur le métier d'artiste - peintre
- régulation du dispositif envisagé
- enquête auprès sujet 1 et enquête auprès sujet 2
- synthèse intermédiaire et transcriptions de données
- analyse de contenu des verbatimms, catégorisations, inférences...
enquête auprès sujet 3
- nouvelle synthèse et conclusions de recherche...
- étude de faisabilité d'une étude plus étendue... dans le département de La Réunion et dans l'Hexagone.

Quelques retours d'expérimentations







> > > Si vous êtes intéressé pour participer à cette recherche, contact pour infos et inscription en cliquant ici et mettez svp en titre de message, contact pour Projet Analyse du Travail ARTISTE PEINTRE 974. La participation est volontaire, possibilité d'échanges à distance et en présentiel, recherche gratuite de type "recherche-action et formation" donnant lieu à une synthèse affichée sur ce site web. N'hésitez pas, merci.



fermer cette fenêtre



A SUIVRE